Rebirth

Transformer le choc du traumatisme de naissance en expérience de plénitude et de paix, voilà l’enjeu de ce processus développé par Léonard Orr dans les années 70

 

Présentation

Le rebirth ou rebirthing est une expérimentation particulière et douce du souffle. Elle consiste à connecter l’inspiration et l’expiration en supprimant le temps de pause entre les deux. La respiration est tonique, ample, continue, sur un rythme plus ou moins rapide selon le moment et selon l’expérience du pratiquant.

Cette technique de respiration agit à la fois sur le corps et sur le mental :

– Elle détend et revitalise le corps.

– Physiologiquement, il y a une meilleure oxygénation des tissus ; Les centres respiratoires du cerveau, notamment le centre archaïque limbique voisin des centres émotionnels profonds, sont activés. Ceci permet de faire revivre la mémoire de nos cellules, de prendre conscience de nos pensées les plus profondément enfouies et ainsi de les évacuer en les intégrant.

– Au niveau mental, le calme s’installe, on observe une augmentation des ondes thêta et delta, on atteint une parfaite harmonie entre nos niveaux personnel et transpersonnel, ce qui laisse naître un sentiment de complétude, de « renaissance » (en anglais : rebirth, ou rebirthing).

Ce type de respiration est généralement classée dans la catégorie des «thérapies brèves ».

Origine de ce processus:

Certains maîtres yogis et soufis pratiquaient et enseignaient ce type de respiration depuis des millénaires. On doit à Leonard Orr, psychothérapeute américain, d’avoir adapté ce type de respiration en thérapie.

On sait combien la douceur (ou au contraire la douleur) dans laquelle s’est faite notre première inspiration par les poumons, au moment de notre naissance, aura eu un impact sur notre joie de vivre à venir. Dans son livre « Pour une naissance sans violence », Frédérick Leboyer, ancien interne des Hôpitaux de Paris, a montré comment le premier souffle du nouveau-né (et l’ensemble des conditions d’accouchement) agissaient profondément sur son épanouissement futur (ou ses difficultés à venir) et ses relations au monde.

Cependant, même si le mot « rebirthing » a pour la traduction littérale « re-naissance », la respiration en consciente n’a pas nécessairement et seulement pour but de nous faire revivre les instants de notre venue au monde.

Leonard Orr continue sa recherche et son enseignement encore aujourd’hui aux Etats-Unis.

Bienfaits en thérapie et développement personnel

Du fait qu’elle nous met au contact de nos souvenirs et de nos émotions profondes, tout en nous apportant un sentiment de sécurité (je respire donc je vis !) cette technique conduit à un lâcher-prise puissant.

Mais, au-delà du soulagement émotionnel, le rebirth agit comme un révélateur : ce souffle nous amène à prendre conscience de nos besoins essentiels et de notre vérité profonde.

Les bienfaits qui découlent de ces prises de conscience sont évidents pour :

– Les problèmes de peurs profondes, anxiété, émotivité, dépression, insomnie…

– Le manque d’estime de soi, d’affirmation et de confiance en soi.

– Traverser des périodes de transition: changement de travail, séparation, divorce, deuil…

– Gérer son stress sous toutes ses formes : tensions physiques ou blocages émotionnels, trac…

– Permettre des relations plus authentiques : famille, couple, parents/enfants, amis, collègues…

– Accroître son intuition, sa créativité et son enthousiasme à vivre.

– S’ouvrir à l’abondance de la vie : argent, bonheur, passion, travail…

Bienfaits pour la santé (*)

Grâce à une pratique régulière de la respiration en conscience on note d’excellents résultats et une amélioration notable chez les personnes souffrant de :

–  Problèmes respiratoires : asthme, allergies, insuffisance respiratoire, apnée du sommeil…

– Maladies dites « psychosomatiques » : Spasmophilie, crise de tétanie, anorexie ou boulimie, troubles du sommeil, hypo ou hypertension, problèmes digestifs : colite, gastrite, problèmes sexuels : perte de libido…

– Douleurs chroniques : fibromyalgies, lombalgies, dorsalgies, cervicalgies, tensions et contractures…

– Dépendances (tabac, alcool, drogue, médicaments…)

– Toutes sortes de phobies.

Chez les sportifs, l’oxygénation cellulaire apporte une meilleure récupération physique après l’effort et une bonne concentration mentale en préparation à l’effort.

En résumé on constate une amélioration du fonctionnement du système nerveux et hormonal, du système digestif et de la sexualité.

(*) : Ce travail ne vient pas en substitution, mais complète les soins médicaux.

Déroulement d’une séance

La séance dure au minimum deux heures et demi et se déroule en trois temps :

1. La personne  parle de ses préoccupations et de ses objectifs. Déjà dans cet échange, le praticien propose par une écoute active de cibler les pensées limitantes et de les lâcher pour arriver à toucher la fluidité de l’instant présent dans tout le ressenti corporel.

2. La personne s’allonge, se détend puis, sur les indications du praticien, commence à respirer de façon connectée pendant environ 50 minutes. Il se peut que, pendant cette phase, des pensées, émotions enfouies ou situations passées ressurgissent et se manifestent de façon intense au-delà du contrôle du mental. C’est un phénomène d’expansion de conscience. Quelquefois ces expériences n’appartiennent pas forcément à la réalité mais à la symbolique. De les exprimer procure un soulagement et une réelle libération. Une phase d’intégration et de relaxation d’environ 10 minutes termine ce cycle.

3. Temps de partage des évènements vécus. Ceci permet à la personne de canaliser l’énergie libérée vers des pensées positives.

Chacun percevra, bien sûr, des vérités propres à son histoire, mais quelles qu’elles soient, ces prises de conscience peuvent changer partiellement ou radicalement notre vision du monde extérieur, à condition toutefois d’intégrer par la suite ces nouvelles réalités dans nos actions quotidiennes.

Rebirth ou rebirthing en eau chaude 

Cette respiration se pratique dans une piscine où l’eau est chauffée à 36°C. La personne se laisse immerger dans l’eau et adopte une respiration buccale ou nasale, seuls nez et bouche restent hors de l’eau.

L’exercice dans l’eau présente plusieurs intérêts :

– L’isolation sensorielle aide l’expansion de conscience et favorise une excellente concentration sur le souffle.

– L’immersion peut amener des régressions liées à la vie intra utérine et au traumatisme de naissance.

– La combinaison des 2 éléments air et eau intensifie le nettoyage et la clarification énergétique.

– L’eau chaude facilite la relaxation, la complétude et la détente musculaire.

Il est conseillé d’avoir d’abord pratiqué le rebirth à sec et de bien maîtriser son souffle avant de s’exercer dans l’eau. En effet les débutants sont souvent encombrés d’inhibitions lourdes que l’eau éveille avec force.

Pour les personnes qui redoutent l’immersion, un travail d’accompagnement spécifique apprivoisera la peur de l’eau et permettra de la résoudre .

Me consulter pour réserver le bassin qui pourra nous héberger pour ce travail. En général, il est préférable d’avoir fait quelques séances « à sec » ensemble.